#Parlons2 #Accepter

Je vais aborder avec vous un sujet compliqué et en même temps, essentiel, selon moi, dans le but de se donner les bonnes armes pour avancer dans la vie.

Lorsque l’on vit de bons moments, il est facile de s’imprégner de ceux-ci mais quant est-il lorsque l’on traverse de mauvais moments ??

Il faut alors passer par plusieurs étapes importantes afin de pouvoir à nouveau avancer et surmonter ces épreuves mais l’étape la plus importante, toujours selon moi, est : accepter que cela se soit produit.

Je m’explique. Comme énoncé auparavant lorsque vous vivez des moments difficiles, voir très difficiles, il y a plusieurs phases pour remonter la pente : alors pourquoi, me diriez-vous, la plus importante serait le fait d’accepter que les évènements ont eu lieu ?? Tout simplement car lorsqu’on finit par accepter ces évènements, on ne se voile plus la face et on est apte à faire ce premier pas en avant.

Le piège est, en effet, d’occulter la situation, de se dire que tout va bien et que l’on est déjà prêt à avancer. Tôt ou tard, les traumatismes liés à l’évènement reviendront, forcément.

Encore une fois, accepter que les faits se soient produits, permet de regarder la vérité en face même si elle peut faire mal mais du coup, d’en prendre totalement conscience. On pourra alors automatiquement (ou pas) chercher à affronter cela et avancer. Attention, cela ne veut pas dire que l’on va pardonner à la personne ou à la vie selon contre qui est dirigé la colère, juste que l’on accepte les faits. Cela demande un temps que l’on ne peut définir mais du temps quand même, tout dépend de votre capacité à accepter.

Prenons un exemple que tout le monde connait pour étayer mes propos…

Un exemple tout bête : un amour qui finit et qui induit une séparation. On a alors l’impression que notre cœur va s’arrêter et que l’on ne retrouvera jamais un amour aussi intense et enivrant (plus on est jeune et plus on a cette impression d’ailleurs).

FAUX !!! Premièrement, chaque amour est différent donc rechercher le même amour est impossible. Mais surtout ce qui nous intéresse ici est le fait que la plupart des personnes qui ont eu dû mal à passer à autre chose étaient surtout parce qu’ils n’ont pas accepté que la séparation soit actée. On croit que l’on va mieux et que l’on est prêt à passer à autre chose, on retrouve quelqu’un, on retombe amoureux et dans la plupart des cas (heureusement pas tout le temps), un malaise né au bout de quelques temps car on finit par se rendre compte que l’on a toujours des sentiments pour son ancien amour.

Accepter la séparation aurait permis de prendre le temps de bien faire le deuil de la situation, de faire ce petit pas qui aide à passer à autre chose, de regarder devant et non plus derrière. Faire un deuil est plus facile quand on accepte et que l’on comprend que c’est bel et bien fini. Encore une fois, cela ne veut pas dire que ce sera facile ou que l’on pardonne mais cela permet d’avancer et de continuer de rester en mouvement. C’est important de rester en mouvement dans la vie.

Pour conclure, accepter est l’étape à réussir avant de pardonner, avancer, comprendre ou autre. Bien sûr, cela ne veut pas dire que l’on se sentira mieux de suite si on accepte mais cela aidera par la suite à se sentir bien. Il faut avancer pas à pas quand on vit des choses difficiles alors accepter, pour moi, est le premier pas à faire.

Alors êtes-vous prêt à accepter que refuser d’accepter est une erreur ?! : )

Jarod Bones

2 commentaires sur “#Parlons2 #Accepter

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :